Restauration de la toiture de l’église Saint-Étienne

Toit de protection au-dessus du choeur de l'église St Etienne (oct 2012)

Toit de protection au-dessus du choeur de l’église St Etienne (oct 2012)

Début octobre 2012, une seconde toiture a été mise en place par dessus le chœur de l’église Saint-Etienne (décision du conseil municipal en 2010.

Rappel : l’église Saint-Etienne est un monument classé. Les travaux sont donc subventionnés par l’état et le conseil général).
Cette protection a permis un travail de restauration, qui a duré jusqu’à l’été 2013.
Ainsi 900 m2 d’ardoises provenant du Pays de Galles, vont être revisitées. Elles sont chacune fixée par deux clous de cuivre enfoncés dans un plancher de sapin du Nord. Juste en dessous, 30 m3 de pièces de chêne ont été nécessaire pour restaurer la charpente. La maitrise du chantier a été confiée à monsieur Poncelet, architecte en charge de la cathédrale, la charpente et la structure au savoir des ouvriers de l’entreprise Battais-Charpente, la maçonnerie, les sculptures et les vitraux à celui des entreprises Charpentier, Tollis et Courageux.
Il faut signaler une bonne surprise. Le démontage de la toiture à permis d’accéder à des endroits inaccessibles. Ainsi les couvreurs ont découvert dans les combles, une roue de levage, utilisée au moment de la construction et qui a été couchée et abandonnée à la fin du chantier. Le célèbre « écureuil » de la cathédrale, a maintenant une petite sœur !

Advertisements
Cet article a été publié dans Archives, Travaux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.