La pose de capteurs dans le transept

C’est la première étape vers la dépose des étais du transept de la cathédrale.

Dans un premier temps il s’agit de mettre en place un système de contrôle de stabilité du bâtiment. Les mouvements de la structure seront suivis pendant un an avant de desserrer les tirants qui maintiennent en place les poutres de bois (buttons).

Ce chantier, supervisé par la DRAC Picarde est réalisé à la demande d’Etienne PONCELET Architecte en chef des Monuments Historiques.

La Société OSMOS est en charge de la mise en place des capteurs, de l’informatique de gestion des mesures et de l’analyse des données recueillies.
Alexia LEBEN ingénieur d’affaires est en charge du projet.
Morad OUMELLIL ingénieur d’installation est en charge des travaux

Arrivée de la première nacelle permettant de monter à 30 m.

Arrivée de la première nacelle permettant de monter à 30 m.

L'entrée de la nacelle de 30 m.

L’entrée de la nacelle de 30 m.

Une autre nacelle, montant à 40 m a ensuite permis de poser les capteurs les plus hauts. La première période de mesures doit durer 1 an. Les étais seront desserrés avant une nouvelle période d’observation d’au moins un an. Les données recueillies seront ensuite analysées et c’est à partir de leur interprétation qu’il sera décidé de déposer ou non Les poutres.

La pose de capteurs dans le transept nord.

La pose de capteurs dans le transept nord en décembre 2014

 

Publicités
Cet article a été publié dans DRAC, Travaux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.